Retour
Focus :
La lancée de Young Nudy mise en péril
13.02.19
La lancée de Young Nudy mise en péril
Retour à la case départ

Yound Nudy aurait pu mourir de la même façon que Fredo Santana, c’est-à-dire à cause d’un abus de Xanax et de lean se digérant mal dans l’estomac. Ils utilisent ces substances pour ne plus voir les fantômes de leurs potes décédés, flotter dans leur matière grise. Aussi, tous deux ont été mis sous les feux des projecteurs en premier lieu grâce à leur cousin, Chief Keef pour l’un et 21 Savage pour l’autre. Tant de points communs qui laissent présager le pire pour ce dernier surtout lorsque l’on découvre qu’il vient de se faire arrêter en compagnie de 21, pour une affaire qui remonte à deux ans. Tout le monde parle de Savage et ses origines anglaises, mais qu’en est-il pour Nudy ?

Car pourtant, il commençait à peine à sortir de l’ombre grâce au troisième volet de sa trilogie SlimeBall. Même si rien n’est joué, on peut s’imaginer qu’il écopera d’une sentence qui le forcera à rester derrière les barreaux un bon bout de temps. Et si il redescend aussi vite qu’il est monté, cela serrait désolant en vu de son potentiel qu’il commence à exploiter. Revenons donc sur ce qui caractérise ce personnage venu de la zone 6 d’Atlanta, lieu où ce sont fait connaître les plus grands tels Gucci Mane ou Trouble et essayons de savoir si il peut devenir un digne représentant du district.

Une fête foraine hantée

La figure la plus évidente qui représente Nudy, c’est Chucky. Vous savez, cette poupée au visage balafrée et toujours armée d’un couteau de cuisine. Du coup, c’est de manière plus sanglante et munie de dreads sur le crâne et de Jordan aux pieds, que le rappeur la remanie sur la couverture de sa première mixtape. Il a cette envie de rendre son rap cartoonesque en proposant des pochettes d’albums à l’allure enfantine. Et cela à contrario de son cousin apportant une réalité sans concession. Comme il le dit si bien, ils ne sont pas Batman et Robin mais plutôt Batman et Superman. Tous les deux veulent se projeter à distance égale. En vous projetant cette image, on remarque qu’il cite une référence certes galvaudée mais qui montre sur quel plan il se situe.

Mais il serrait faux de vous dire qu’il transpose ce discours dans ses lyrics. En apportant ce postulat d’un monde horrifique qui pourrait être représenté par une fête foraine aux attractions plus dangereuses les unes que les autres, on aurait pu espérer une transposition sous forme de mots excentriques. Sauf que ne ce n’est pas le cas, tout est très terre à terre et fait la description des attitudes classiques du hood. Mais en nous proposant son projet Nudy Land, on voit qu’il s’efforce à créer un univers cohérent qu’il commence à faire apparaitre de plus en plus dans ses lyrics. Il suffit d’écouter le dernier projet en date SlimeBall 3 pour voir qu’il tente de varier son écriture.

La qualité croissante

Dernièrement, on remarque une variation présente sur un autre terrain : les productions. Car si à ses débuts, il s’est contenté de ce qu’on lui offrait comme l’instrumentale de notre cher français Myth Syzer qui se retrouve sur la tracklist du SlimeBall premier du nom, on voit que sa rencontre avec Pierre Bourne fût décisive pour la suite. En effet, on le retrouve aux mannettes de tous les autres projets. Et même si le duo fonctionne, il est inévitable que lorsqu’il s’en détache sur SlimeBall 3, on assiste à la mixtape le plus solide et diversifiée. Faut dire qu’il y insert de grands noms comme Wheezy, Metro Boomin ou Jetson Made.

Young Nudy sait ce qu’il veut, il choisit méticuleusement les instrumentales qu’on lui propose pour les superposer efficacement avec son flow lent et découpé. Et il fait un autre choix risqué : poser seul sur l’entièreté de l’œuvre. Pourtant son flow peut être parfois répétitif et sur 15 pistes, on aurait pu s’ennuyer. Mais force est de constater que sa palette de couleurs est assez large et nous permet d’écouter tout d’un trait. Pour la suite, on devrait se retrouver avec le volet numéro deux de Nudy Land avec comme chef op’ en production Pierre Bourne. Reste à savoir si, malgré une collaboration qui fonctionne, le rappeur et le beatmaker réussiront à dépasser leurs travaux précédents.

FreeNudy or Not ?

La situation actuelle met en suspens nos espérances pour la suite de sa carrière, mais si l’on doit passer outre, on voit qu’il y quelque chose à faire du bonhomme. C’est vrai que son air de stoner qui barbotte dans ses paroles peut vite énerver mais cela fait parti du personnage aux dreads valdinguant devant ses yeux. Personnellement, quand je le vois apparaitre sur un live d’Adult Swim dans l’émission FishCenter en rappant au micro devant de poissons nageant dans un aquarium derrière lui sans but, je me dis qu’il peut développer une petite touche décalée, tout en gardant cette identité très street. Je pourrais également parler du morceau « Do That » avec son clip où il campe le rôle d’une rockstar munie d’une guitare électrique.

Plus qu’à attendre et voir ce que sa récente affaire judiciaire aura comme conséquence sur sa carrière et ce que Nudy Land 2 nous proposera. J’espère que les images seront toujours plus fortes et poignantes, que ce soit lyricalement et visuellement. Et qu’il épousera complètement ce personnage de grand magicien au regard plein de vécu, qui nous accueille au sein d’attractions incongrues pouvant nous retourner le crâne grâce à des mots violents qu’il utilise comme s’ils étaient des jouets inoffensifs.

Axel Bodin
Adepte de métaphores farfelues, j’aime exposer les artistes tels des entités répondant à nos questions existentielles. Toujours à la recherche du bon et du mauvais goût, je suis ici pour vous fournir la deuxième lecture insoupçonnée du Hip-Hop.