Retour
Lire :
Vald: Le Top 5 de sa mixtape « NQNT 33 »
04.10.18
Vald: Le Top 5 de sa mixtape « NQNT 33 »
VALENTIN LE DUC

« Putain d’merde, j’crois qu’y’a Xeu le 2 !! » Cette phrase destinée à promouvoir le second album studio du rappeur avait créé une hype et une attente considérable autour du projet. Mais ce qui est sûr c’est qu’absolument personne ne s’attendait à ce que V.A.L.D sorte une tonitruante mixtape à même pas 7 mois d’intervalle de son album. Quoi qu’il en soit, le projet est disponible en streaming et confirme encore un peu plus le statut grandissant du rappeur d’Aulney dans ce rap jeu. Un 18 titres mêlant flows chantés, kick agressif, delivery dépressif et tant d’autres performances que nous nous ferons un plaisir d’élucider dans notre top.

Le cheminement de notre prodige national est, il faut bien le dire, un des plus marquant des années 2010. Partir d’une double mixtape, NQNTMQMQMB dont le mix et la production globale laissaient plus qu’à désirer pour arriver à un premier album, Agartha, où les démonstrations techniques et lyricales en ont époustouflé plus d’un, est une première prouesse. La deuxième résulte d’un accomplissement artistique et commercial total en 2018 avec un album et une mixtape qui s’inscrivent tous deux dans le top 10 des meilleurs projets de l’année. Ici, ce qui nous intéresse est bien le projet surprise de Sullyvan, dont voici notre top 5.

01. "BERFLAM"

Ce morceau qui à la base n’était qu’un « simple » freestyle Booska-P destiné à la promotion de Xeu s’inscrit instantanément dans le top 5 de la tape car soigneusement mixé et retravaillé au niveau de la production. Ce morceau a de quoi ravir l’entièreté de la fan base du rappeur d’Aulney. En partant de son atmosphère certes basique mais guerrière, instaurée par une instrumentale trap sombre signée Seezy, jusqu’aux rimes tranchantes amenées de façon magistrale par celui qui veut devenir génial, Vald nous fait décidément trop de bien quand il entertain.

Même sur des titres plus simples tels que celui-ci, le turn up et le décrochage de têtes sont garantis. Il s’agit par conséquent d’intégrer cette pépite à votre playlist de toute urgence si vous êtes amateurs de gros morceaux pour retourner le cerveau des gens lors de vos soirées les plus sombres. D’ailleurs, quelle superbe transition que voilà pour nous permettre de passer directement au morceau suivant, lequel se rapproche encore plus de ce thème.

02. "SOMBRE SOIRÉE"

Si il fallait résumer Vald en un son, « Sombre Soirée » en serait probablement l’exemple parfait. Le morceau est une véritable ode au turn up sans retenue. La production macabre est à nouveau signée Seezy et se mêle à un delivery hargneux presque enragé de la part d’un Valentin au sommet de sa forme, où egotrip et dégout du monde se juxtaposent pour délivrer un rendu qui s’apparente au morceau le plus énervé de Sully depuis pas mal de temps. Thierry Ardisson, qui avait prit un malin plaisir à dénigrer l’Aulnaisien lors de sa venue sur le plateau de Salut Les Terriens en prend notamment pour son grade.

L’exécution du morceau par rapport à sa version d’origine sur NQNT 3 est à acclamer tant elle est soignée. La piste secondaire d’ad-libs accompagnant la lead comportent des vocals absolument mirobolants notamment au niveau du refrain. Le travail de l’ingénieur du son sur ce titre est tout à fait remarquable, il fait même toute la différence par rapport à la première version. « Sombre Soirée » pour toutes les raisons énumérées précédemment, trouve donc instantanément sa place dans notre top.

03. Suikon Blaz AD - "DIS MOI TOUT BB"

NQNT 33 est une mixtape, non un album. Valentin a par conséquent décidé de faire appel à Suikon Blaz AD et Sirius, ses acolytes de toujours, pour leur proposer d’interpréter un morceau solo chacun sur son projet. Quelle ne fut pas ma surprise lors de mon écoute de la tape, car si le « Champignon (Solo) » de Sirius est une très belle réussite, « Dis Moi Tout BB » d’AD est une incontestable tuerie. L’atmosphère glauque de l’instrumentale – signée Seezy on s’en serait douté – couronnée par les propos désabusés du rappeur dont on entendra peut-être jamais de projets solo, ne me laisse pas indifférent.

Une vision du succès et de la fame est dépeinte dans ce morceau, mais ce n’est pas la vision égotrip habituelle du rappeur ayant atteint le sommet des charts mais plutôt celle du rappeur « underground » qui ne connait pas encore le feu des projecteurs. AD commence certes à se faire connaître du grand public français, mais ce en grande partie, voire uniquement grâce à Vald. Il n’y a guère d’autres auditeurs que ceux de la fan-base de ce dernier qui portent réellement d’intérêt à sa musique. C’est donc bien cette ambiance sinistre et cette vision singulière de l’industrie qui rendent le titre si unique et qui lui accordent sa place dans notre top 5.

04. "NON STOP"

V.A.L.D est décomplexé depuis le début. Les morceaux « Shoot Un Ministre », « Poisson » ou même le très reconnu « Bonjour » peuvent en témoigner. L’intro d’NQNT 33 confirme encore un peu plus le fait que Sullyvan est imprégné de cette remarquable qualité rapologique. En effet, l’interprétation de ce morceau, que ce soit après une ou cinquante écoutes, est des plus inusités. Il n’y a d’autre artiste que Vald dans le paysage musical francophone qui serait capable d’exécuter une telle démonstration sur un morceau.

La production, signée Seezy pour ne pas changer, joue également un rôle prépondérant dans l’efficacité du titre. Elle intronise l’ambiance qui caractérise de la meilleure des façons ce que la cover nous laissait imaginer, entendons par là une sorte de royaume inspiré de l’univers des jeux-vidéos, entre autres. Un flow sidérant et imprévisible embellissant une interprétation fantasque, couplée d’une instrumentalisation à l’ambiance folklorique, constituent les facteurs faisant figurer le morceau « Non Stop » en deuxième position de notre top 5.

05. "RECHUTE"

Le voilà le meilleur son de la tape, et de loin. « Rechute », dont le titre nous rappelle forcément le dernier album classique du Slim Shady, est probablement le morceau le plus honnête de la carrière de Vald. Le thème et l’exécution du morceau s’apparentent volontiers à ce que serait la deuxième partie de « Résidus », si elle en voyait le jour. Tant dans le delivery dépressif que dans cette vision enténébrée de lui-même et du monde qui l’entoure, l’outro du projet laissera bouche-bée l’entièreté des supporters de Vald.

« J’ai jamais su être heureux, avec ça je leur ressemble » est une des lines les plus bouleversantes d’NQNT 33 car brossant un ressenti des plus pessimistes sur la vie et l’humanité de façon générale, tout en gardant une part de vérité faisant froid dans le dos puisqu’indéniable pour beaucoup de personnes. V.A.L.D de par ce titre introspectif et tourmenté livre donc la performance la plus poignante du 18 titres sur une fabuleuse production signée Sirius.  Le meilleur rappeur de France n’a donc absolument pas cessé de nous surprendre.

Ellys Maeder
Durant mon enfance, mes parents me bercent de musique cubaine, de rock, de soul et de jazz. À 13 ans je découvre le rap. La musique a béni ma vie.