Retour
Lire :
S. Pri Noir : le Top 5 de son album « Masque Blanc »
18.05.18
S. Pri Noir : le Top 5 de son album « Masque Blanc »
L'Exigence d'un champion

Il y a quelques jours, le rappeur Dinos a publié la vidéo d’un fan qui le prenait pour S. Pri Noir. Laissons de côté leur ressemblance physique contestable et stérile, pour nous concentrer sur leur réel point commun : l’exigence. Comme son collègue originaire de la Courneuve, S. Pri s’est armé de patience pour concevoir son premier album studio, tout en prenant soin de régaler ses fans et d’élargir son audience en alternant gros bangers et titres plus ouverts comme « Fusée Ariane ».

Entouré par le label Nouvelle Ecole et la maison de disque Believe, le rappeur ex-champion de France de Foot US a donc mûri son art, pour réaliser d’excellents morceaux, tant dans la forme que dans le fond et n’en retenir « que » 22 pour finaliser son projet. Masque Blanc nous offre donc une vision globale de l’univers du rappeur, porté également par des visuels marqués. Voici notre Top 5 des meilleurs morceaux qui composent ce projet, hors singles.

"Nymeria"

Au micro de La Sauce, le rappeur parisien s’est exprimé sur le processus de création de son album Masque Blanc et sur la réalisation de certains morceaux, comme la piste introductive « Nymeria ». D’abord posé en yaourt, ce morceau est une réussite composé des rimes régulières et poignantes, accompagnées d’effets vocaux travaillés.

Aux consoles, nous retrouvons Biggie Jo, un beatmaker signé chez Nouvelle Ecole, qui a dernièrement produit le titre « Bandolero » de Moha La Squale. Concernant l’univers exploité sur ce titre, le rappeur est sombre et dresse un constat amer de la société, en fusillant l’instrumentale avec quelques punchlines qui sentent l’asphalte. Enfin, ce titre fait aussi référence au loup de la série Game Of Thrones, de quoi renforcer l’influence qu’a la Pop Culture sur la musique de notre MC.

"Juste Pour Voir" (Feat.Nekfeu)

« Juste Pour Voir » est la troisième collaboration de Nekfeu avec S. Pri Noir. Le leader du S-Crew a eu un impact considérable dans la carrière de ce dernier, puisque le succès de leur single « Ma Dope » lui a permit de toucher un public plus large. Egalement, le Feu Tour auquel il participa, fut une occasion parfaite pour rencontrer d’autres rappeurs gravitant autour du Fenek, comme Sneazzy avec lequel il a récemment tourné.

Pour en revenir à la septième piste de Masque Blanc, il s’agit d’un morceau introspectif dans lequel nos deux rappeurs se livrent sur leur vies passées et leur évolutions musicales. Nekfeu s’essaie à un flow chanté durant deux couplets, rappelant au passage sa condition « positive » de personne blanche. S. Pri pose quant à lui un refrain revanchard qui vous redonnera de la force lorsque la pluie coulera sur vos joues.

"Jujitsu"

Dans son morceau « Anakin », la Pop star Maître Gims s’est essayé au refrain composé de punchlines découpées en deux temps. Une prestation moyenne quand on connaît les capacités vocales et techniques du DA de la Sexion d’Assaut. Le jeune S. Pri s’adonne également à cet exercice sur son titre « Jujitsu » avec plus de réussite, en nous balançant un refrain entêtant et teinté de violence.

Avec Biggie Jo, S. Pri Noir a co-produit l’instrumentale de ce morceau. Une atmosphère planante et noire s’installe alors que notre MC pose des couplets au flow déterminé en faisant référence à Cavani et à Maître Windu, faisant ainsi écho à son single « Skywalker ».

"Michael Jackson"

Pour le quatrième single de son album intitulé « Middle Finger », le rappeur parisien a emprunté les gimmicks du trio Migos. Cette fois pour le banger « Michael Jackson », il débute par la phase « Gucci Gang » du rappeur américain Lil Pump, adoré par le jeune public et incompris par certains artistes comme J. Cole. Mais S. Pri semble adhérer au courant de la Trap Music et s’amuse clairement sur la production de Biggie Joe, signant ainsi un morceau taillé pour vos soirées Hip-Hop.

Durant un peu plus de deux minutes, S. Pri pose son flow imprégné d’Amnésia pour rentrer dans le club et briser des nuques à la Wu-Tang Clan. Bien entendu, certaines punchlines font référence à l’ultime Pop star disparue. On imagine alors le rappeur s’adonner au moonwalk, pendant que les groupies essuient leur nez dans le carré VIP et tentent de prendre sa vibe.

"Seck" (Feat.Viviane Chidid)

La semaine prochaine nous fêterons la fête des mères. Au-delà de ce contexte, nous ne pouvions passer à côté du titre « Seck », treizième piste de l’album Masque Blanc, qui retrace le parcours de la mère sénégalaise du rappeur. Durant deux couplets, S. Pri Noir évoque l’arrivée en France de son héroïne et les nombreuses épreuves qu’elle a rencontrée.

S. Pri a collaboré avec la chanteuse de malaxa et de R&B Viviane Chidid, figure importante de la musique africaine, qui apporte encore plus d’authenticité à son récit. Sans tomber dans la moralisation, le rappeur évoque également son ingratitude, en proie aux vices de la rue et aux appels marketing, plus intéressé par le dernier modèle de sneakers que par les problèmes financiers du foyer. Un morceau touchant et sincère qui contraste avec ses bangers et démontre une nouvelle fois le talent pluraliste de notre MC.

Romain C. Draper
Fondateur & Rédacteur en Chef. En primaire, j'ai troqué mon goûter contre l'album "Première Consultation" de Doc Gynéco. Depuis je suis accroc au Rap.